La marque

Kizuri Nipé

En Swahili (langue nationale au Kenya, en Ouganda, au Rwanda et en Tanzanie notamment), Kizuri Nipé signifie « Donne-moi le meilleur ».

Kizuri Nipé c’est le croisement de deux univers : l’Europe et l’Afrique, l’association de tissus traditionnels d’Afrique de l’Est et du Sud aux styles vestimentaires occidentaux, la fusion de ce que ces deux continents peuvent apporter de meilleur à la mode féminine afin de mettre les femmes en valeur, de favoriser l’inclusion des modes vestimentaires africaines et occidentales.

 

Un peu d’histoire

Originaire du Kenya, Nancy Loncle a voyagé à travers l’Afrique, l’Asie et l’Europe pendant une dizaine d’année.

En s'installant enfin en France, elle profite des rencontres faites au fil du temps pour s’approprier son nouvel environnement et son nouveau cadre de vie, elle prend le temps de faire mûrir une idée grandissante dans son esprit : la création de sa propre activité à travers laquelle elle pourra mettre en valeur sa culture d’origine (Africaine-Kényane) et celle de son pays d’adoption (France).

Passionnée de mode, elle décide alors de franchir le pas et de se lancer pour créer Kizuri Nipé, une marque de prêt-à-porter féminin produite en France avec des tissus fabriqués en Afrique.

Nos vêtements

En proposant du prêt-à-porter féminin conçu avec ces matériaux, Kizuri Nipé souhaite se démarquer de ce qui existe déjà afin de proposer à sa clientèle des produits uniques lui permettant de se différencier des autres femmes.

Il y a également une dimension culturelle que Kizuri Nipé souhaite promouvoir : le savoir-faire des fabricants de textiles d’Afrique qui proposent des gammes riches de tissus utilisables pour le prêt-à-porter féminin, et celles des façonniers français pour la production de vêtements  produits en séries limitées.

Cette activité vise à sortir ces tissus de leurs confidentialités en proposant des lignes de vêtements originales à notre clientèle.

Les tissus

Kitenge

Utilisé notamment au Kenya, au Rwanda, en Tanzanie, le Kitenge est un tissu africain 100% coton similaire au sarong asiatique. Généralement, les femmes le portent autour de la taille ou de la poitrine, ou bien se le nouent sur la tête comme un bandana ou encore s'en servent comme écharpe porte-bébé. Il est souvent confectionné dans des tissus aux couleurs vives. La décoration inclut parfois une phrase écrite en lettres majuscules. Le Kitenge est appelé ainsi «le textile communicant» à cause des différentes couleurs, motifs, écritures et symboles qui représentent les humeurs, les sentiments, les cultures et les traditions des peuples africains. Pendant les jours fériés, les jubilés, etc., des modèles spécifiques sont conçus.

Cette étoffe de coton vibrante est imprimée en cire, à l'aide d'imprimantes rotatives. Le plus souvent, il s'agit d'une impression cire foncée multicolore sur fond plus clair. L'impression sur le tissu se fait par une technique de batik traditionnelle.

Shweshwe

Tissu 100% coton, le textile shweshwe a obtenu son nom en raison de son association avec le roi Moshoeshoe  Ier Lesotho (Afrique du Sud). Le tissu a été plus tard appelé shoeshoe et finalement ishweshwe. Dans les années 1840 roi Moshoeshoe Ier a reçu en cadeau des tissus imprimés indigo, qui sont devenus populaires parmi les habitants. En raison de sa popularité intemporelle, le shweshwe a été décrit comme le denim ou le tartan de l'Afrique du Sud.

Ce tissu est traditionnellement utilisé pour faire des robes Sotho, jupes, tabliers et vêtements enveloppants. Ces vêtements de shweshwe sont portés traditionnellement par les femmes nouvellement mariées de Sotho connues en tant que femmes de Makoti et de Xhosa. Les femmes de Xhosa ont également incorporé le tissu dans leurs vêtements ocre-colorés traditionnels de couverture. En dehors de l’utilisation traditionnelle, il est utilisé dans la mode sud-africaine contemporaine pour les femmes et les hommes de tous les groupes ethniques, ainsi que pour la fabrication d'accessoires.

Le shweshwe a une raideur et une odeur caractéristiques - une odeur agréable. Historiquement, pendant les longs voyages en mer allant du Royaume-Uni à l'Afrique du Sud, on utilisait de l'amidon pour préserver le tissu des éléments. C’est ce qui lui a donné sa raideur caractéristique. Après le lavage, la raideur disparaît pour laisser place à un beau tissu de coton doux.

 

site réalisé par Monsieur Lucien - votre conseiller web

Kizuri Nipé
A propos
Suivez-nous